Fichier central des dispositions des dernières volontés

À jour en Décembre 2016

Écrit par les experts Ooreka

De son vivant, il est possible de prévoir un testament afin d'avantager un héritier ou un tiers à sa succession, en lui transmettant tout ou partie de son patrimoine.

Le testateur a le choix entre plusieurs formes de testament : testament authentique, testament olographe ou testament mystique.

Le fichier central des dispositions des dernières volontés permet de révéler l'existence d'un testament.

Fichier central dispositions dernières volontés : principe

Maillet et codes

Le Fichier central des dispositions des dernières volontés est aussi appelé FCDDV.

Le FCDDV est un fichier qui centralise les testaments.

Il recense :

  • l'existence d'un testament d'une part,
  • la localisation du testament d'autre part.

Ce fichier central des dispositions des dernières volontés est géré par les notaires de France : ils sont les seuls à pouvoir procéder à un enregistrement au FCDDV.

Les testaments inscrits au FCDDV sont les testaments :

  • authentiques : rédigés devant notaire, ils sont automatiquement enregistrés par le notaire au FCDDV,
  • mystiques : remis au notaire, ils sont automatiquement enregistrés par le notaire au FCDDV,
  • olographes : les testaments olographes ne sont enregistrés au FCDDV que s'ils ont été confiés à un notaire.

Bon à savoir : Le fichier ne contient pas le contenu du testament mais l'identité du testateur ainsi que l'identité du notaire détenteur du testament.

Utilité du fichier central dispositions dernières volontés

Lors de l'ouverture de la succession, il est indispensable de s'informer sur l'existence éventuelle d'un testament.

Les droits du bénéficiaire du legs sont bafoués :

  • lorsqu'aucun testament n'est retrouvé,
  • lorsque personne n'est au courant de son éventuelle existence,
  • ou lorsqu'une personne informée de l'existence d'un testament recèle l'information à son profit.

L'enregistrement du testament au FCDDV permet :

  • d'en révéler l'existence,
  • et d'exécuter les volontés du testateur au bénéfice du légataire.

Il est donc recommandé de confier le testament olographe à un notaire ou d'établir un testament authentique ou mystique.

L'enregistrement au FCDDV est simplement proposé au testateur par le notaire ; il est conseillé d'accepter.

Ainsi, lorsque la succession n'est pas ouverte par le notaire qui a reçu le testament, le notaire qui ouvre la succession a la capacité de vérifier l'existence du testament.

Bon à savoir : Pour contacter le Fichier Central des Dispositions des Dernières Volontés : ici.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JS
jeanmarie strzalka

conseiller en gestion de patrimoine

Expert

hL
hubert le gall

conseil gestion privée

Expert

frédéric piccard

diplômé master ii droit, economie, gestion. | patrifinance

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous voulez organiser vos frais de succession ?

Faites une simulation gratuite !

Optimisez vos frais de succession.

Gratuit et sans engagement !



Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique succession

Tout le guide pratique